ACCUEIL

PRÉSENTATION

CATALOGUE

COMMANDE

LIENS

 

 

CATALOGUE

________________________

© Paul GAVARNI

________________________

 

Pour être tenu(e) informé(e)

de nos parutions :

 

Votre e-mail :

 

 

________________________


COLLECTION « MIROIRS DES HOMMES »

Pour chaque titre, la version numérique de la brochure est librement téléchargeable. Pour y accéder et avoir plus d'informations sur l'ouvrage, cliquez sur la couverture.

 

 

Monographie du Rentier

Honoré de Balzac (44 p., 6,80 €)

À la manière des études savantes de zoologie, Balzac examine dans ce texte plein d’humour l’une des figures les plus étranges de l’espèce humaine : le Rentier. « Transition admirable entre la dangereuse famille des Prolétaires et les familles si curieuses des Industriels et des Propriétaires, [il] est la pulpe sociale, le Gouverné par excellence. »

 

Le Propriétaire

Amédée Achard (32 p., 6,80 €)

En quelques pages pleines de malice, Amédée Achard nous dessine ici le portrait du Propriétaire. Véritable pilier de la société moderne, il est « le commencement et la fin, l’alpha est l’oméga de ce qui est ». Car le principe, au fond, est aussi simple qu’universel : « Qui n’est pas propriétaire veut le devenir, et qui l’est veut l'être toujours. »

 

Monologie du mois d'avril (et de ses poissons)

Théodore de Jolimont (40 p., 6,80 €)

Que savons-nous d’avril et de ses poissons ? D’où nous vient cet usage selon lequel ce mois est celui des farces et attrapes, des canulars ? Et pourquoi les nomme-t-on poissons ? Théodore de Jolimont remonte pour nous le cours des siècles et convoque poètes, savants et historiens afin de dénouer ce mystère.

 

Bombance et Bagatelle

Collectif (48 p., 6,80 €)

Nous avons rassemblé ici dix-sept chansons de la première moitié du XIXe siècle. Dix-sept chansons populaires, facétieuses et volontiers égrillardes, où il est exclusivement question des plaisirs de la vie et des plaisirs du corps. Il y est donc question de boire, de manger et d'aimer, de toutes ces choses simples qui font la vie heureuse.

 

Le Club des haschischins
suivi de La Pipe d'opium

Théophile Gautier (52 p., 6,80 €)

Découverts en Europe dans la première moitié du XIXe siècle, haschisch et opium furent l'objet d'une série d’ouvrages scientifiques et littéraires. Ces récits de Théophile Gautier relatent deux de ses expériences hallucinatoires en nous plongeant au cœur d’un fantastique qui lui est cher.

 

Le Gamin de Paris

Gustave d'Outrepont (32 p., 6,80 €)

Paru en 1832, ce texte de Gustave d’Outrepont (1811-1842) nous dresse le portrait du gamin de Paris. Et ce portrait, c'est d'abord et avant tout celui de la liberté : la liberté de dire et de contredire, la liberté d'aller et de faire. Car le gamin de Paris est enfant du peuple, il ne possède rien ; il n'a donc rien à perdre et tout lui est permis.

 

Les Grisettes à Paris

Ernest Desprez (36 p., 6,80 €)

Au-delà des manières, les intrigues du cœur restent toujours les mêmes. Et la grisette, jeune femme légère, de condition modeste, est maître dans cet art. Forte de sa jeunesse, elle règne alors, coquette et attirante, exercée aux jeux de l’amour et de la séduction. Ernest Desprez nous en révèle ici par le menu les habitudes, les secrets, et tout le savoir-faire amoureux. 

 

Edgar Poe, sa vie et ses œuvres

Charles Baudelaire (48 p., 6,80 €)

Parue en 1852, cette notice est un plaidoyer. En racontant l’histoire «d’un de ces illustres malheureux, trop riche de poésie et de passion, qui est venu, après tant d’autres, faire en ce bas monde le rude apprentissage du génie chez les âmes inférieures», Baudelaire s’attache surtout à défendre l’Artiste contre une société imprégnée de pragmatisme.

 

De l'usage de saluer ceux qui éternuent
et de leur adresser des souhaits

Théodore de Jolimont (32 p., 6,80 €)

Théodore de Jolimont nous livre ici une curieuse enquête sur une coutume aussi répandue qu’ancienne. Interrogeant l'histoire, les lettres et les sciences, l'auteur nous révèle avec humour le sens mystérieux de l’éternuement et d'un usage qui ne date pas d’hier, mais plus probablement «de l’origine du monde, respectable origine qu’il est difficile de contester».

 

Le Bourgeois de Paris

Anaïs Bazin (32 p., 6,80 €)

Paru quelque quarante ans après la Révolution, Le Bourgeois de Paris nous dresse le portrait d’un homme respectueux des choses comme elles sont. Raisonnable et pragmatique, consciencieux dans ses prérogratives sociales et politiques, amoureux de l’ordre et de la bienséance, il prône volontiers la liberté, pourvu qu'elle ne trouble pas ses affaires.

 

Pensées, réflexions et maximes

François René de Chateaubriand (36 p., 6,80 €)

En aphorismes évoquant parfois l’esprit des moralistes français du XVIIe siècle, Chateaubriand plante ici sa plume dans le cœur des choses pour nous livrer de la substance filtrée de ses observations. Parues en 1836 dans le dix-huitième volume des Œuvres complètes de Chateaubriand, ces Pensées, réflexions et maximes conservent l’éternelle actualité de la nature humaine.